Charles Belle

FrançoisRoyet

Viewing posts tagged FrançoisRoyet

Charles Belle

>> Artiste peintre et dessinateur < <

Charles Belle est un peintre français né en 1956.
Dès ses premiers travaux, ses sujets ont été les paysages, les gens, tout ce qui constituait l’ordinaire de son environnement. Afin de ralentir notre regard et capter ainsi la profondeur des choses, Charles Belle peint. Quels que soient les sujets, ses œuvres sont chargées de la force que contiennent chaque fleur, chaque feuille, chaque être. Le mobile de sa peinture est abstrait, la couleur est irradiante, les formats souvent monumentaux.

Un mouvement incessant habite son travail. Rien n’est jamais définitif. Les peintures présentes dans l’atelier sont toutes en cours, il les range, les oublie, puis les reprend et les recouvre. Elles lui servent alors de socle, d’humus, de nourriture pour continuer et créer. Charles Belle est dans le langage du geste et du corps. En le regardant travailler, on perçoit cet élan d’un peintre qui agit.

Charles Belle
photo Noémie PAYA
copyright

• En 2011 le cinéaste Luc Jacquet invite Charles Belle à participer à un projet cross-média autour de son troisième long métrage « Il était une forêt ». Pour Luc Jacquet, il s’agit de parler des forêts primaires « avec le plus grand nombre de points de vue possibles, et toujours ce désir d’avoir un médiateur artistique ». Charles Belle est donc parti en résidence en pleine forêt primaire du Gabon.

à découvrir « Dessine moi une forêt »

« Confiés à la forêt », un film de François Royet Au cours de l’hiver 2015, Charles Belle a réalisé deux dessins au fusain sur une toile tendue au cœur de la forêt du Haut-Doubs. Il a laissé ces dessins dans la forêt pendant deux ans, loin des regards, exposés aux intempéries et à la puissance des éléments. Cette toile accompagne maintenant le Cirque Plume dans « La Dernière Saison » depuis mai 2017.

à découvrir, le film de François Royet « confiés à la forêt »

« sens figurés » – A l’automne 2017, le Centre d’Art Contemporain La Terrasse à Nanterre a invité Charles Belle à réaliser une œuvre monumentale dans la Conque du parc des Anciennes-Mairies. Il a dessiné un épicéa au fusain, mesurant 18 mètres x 20 mètres. Ce dessin reste visible pendant 2 ans dans la ville de Nanterre.

à découvrir sur TRAM

Une feuille pour une feuille. En 2008, Charles Belle a réalisé 1473 dessins de chacune des feuilles de son figuier.

à découvrir, le film de François Royet « Le figuier, tout ! »

• Charles Belle invite un taureau dans son atelier. Pendant les 12 jours de sa présence, il réalise une importante série de dessins et de peintures.

à découvrir , le film de François Royet « Le peintre et son modèle… un taureau. »

Site officiel de Charles Belle

François Royet

> Cinéaste, Réalisateur / Filmmaker, Director <

François Royet exerce le métier de menuisier-charpentier pendant plusieurs années. Parallèlement à cela, il commence à réaliser des courts-métrages. Il devient machiniste, cadreur, chef opérateur pour des réalisateurs tels que Luc Jacquet.

Il continue de développer ses propres projets, orientés autour de la question de la création :

« Huile sur toile » dédié à Claude Monet, « Courbet, la tourmente« , puis « Crayon, terre, savon et rouille sur fond de journal » qu’il consacre à Jean Daligault, continuant de peindre malgré des conditions de vie terribles lors de sa déportation.

Entre 2000 et 2007, il travaille à la réalisation d’un documentaire poignant sur le monde des exclus, « Des nouvelles d’ici-bas ».

Depuis 2003, François Royet travaille avec le metteur-en scène et performeur Jean Lambert-wild. Il est chargé de la mise en image de l’ensemble de ses spectacles, qui sont présentés sur différentes scènes internationales.

La complicité de François Royet et du peintre Charles Belle, leur a permis de réaliser de nombreux films autour des interrogations liées au mystère de la création artistique. Son cinéma et la peinture de Charles Belle se rejoignent dans l’exigence des choix de langage et de philosophie de vie.

« confiés à la forêt », François Royet
une oeuvre de Charles Belle
image du tournage
Photo Noémie PAYA
copyright

Site officiel de François Royet